Alfred Voisselle

Cha vient éd Wikipedia
Aler à: navigachon, tracher

Alfred Voisselle (1852-1943) il o vécu à Dourlin dousqu'il étoait grainnetié. Il o écrit des poémes, des teskes pi des canchons in picard.


quèques écrivures à Alfred Voisselle
Ch’gardinage, L’moès d’eut, Foais calin, L’moéson,
M’première tchulotte, J’ai du boin toubac,
Érquémandation d’un garde-chompète, Garde-chompète à chés éfants d’l’école, L’visite èd Mossieu chl’Inspecteur, Chés minisses à Dourlin,
À l’ducasse, Vive l’fanfare !, Saluons nos braves pompiers ! ,
À... huitaine, Ch’billet d’Lotrie,
Inne elçon d’astrolomie


Éstrait = «Érquémandation d'un garde-chompète à chés éfants d'l'école»
Mes éfants, hier aux veupes, j'ai rincontré vote brave moaite d'école, ichi présint, qu'i m'o dit : " Père Françoès, j'fouis tous les jeudis après-midi, inne tchote conférince à mes galibiers. J'leuz ai parlé du Tontchin, d'Madagascar, du Dahoumey, de l'Tunisie, d'l'Algébrie, d'tout ch'fornimint d'nos colonies, quoè ! Mais j'vous avoue, in toute frantchise , qu'j'ai vidié l'fond d'min sac et qu'je n'sais pus quoè leu dévidier dmain. Alors, j'ai pinsé à vous, et o m'froète plaisi in vnant leu donner queuques boins avis. Oz ètes chl'erprésintant d'la Loi din note commune. Oz ètes un brave homme, rimpli d'expérieinche, o n'pordrez point vote temps... ni eux non pus." [...]

Notes pi référinches[éditer | modifier le wikicode]